Desroches Francisque

Johannès Francisque Desroches est passé par l’école des Beaux-Arts de Lyon, où il a été l’élève de Louis Bardey (le mari de Jeanne Bardey, l’artiste lyonnaise amie de Rodin) ;  il remporte en 1906 le premier prix de « modelage décoratif ». Il est de la génération de Venance Curnier, dont il est condisciple aux Beaux Arts, du « ziniar » Jacques Laplace et d'autres.

 

Il expose au salon d’Automne de Lyon en 1913 sous le nom de Johannès Francisque Desroches, puis en 1917, 1921, en 1925. On trouve une gravure de lui dans un petit album de 12 bois  intitulé  Montaiguët, (avec épreuves sur Vidalon ancien)  pour une exposition de mars 1927 à la galerie Maire-Pourceaux, de Lyon.  Avec  Philippe Burnot, Paul Janin, Léon Schulz, autrement dit ceux  qui alors illustrent le bois gravé lyonnais. 

 

Puis son nom disparait des listes des salons. On ne le trouve pas dans celles du Salon du Sud-Est. Selon une information trouvée dans la presse, il devient dans les années trente, professeur de bosse. 

 

Et puis rien. Ni date de naissance, ni de mort. 

Voilà tout ce qu’on a pu glaner ici ou là dans les fonds numérisés de la bibliothèque nationale ou de la bibliothèque municipale de Lyon. Il faudrait une revue systématique de la presse d’entre les deux-guerres pour trouver peut-être des données supplémentaires. 

 

On sait qu'il y a d'autres bois gravés que ceux que nous présentons ci-dessous.