Antoine Chartres  (1903-1968)

Antoine Chartres est né à Lyon le 2 janvier 1903 ; très jeune, il se passionne pour l’histoire de l’art et est admis à l’Ecole des Beaux-Arts de Lyon en 1919, où il obtient le 1er prix de peinture en 1925.

Il participe au Salon d’Automne de Paris dès 1907,  et au Salon des Indépendants. Il fait partie du groupe des Nouveaux fondé en 1931. Il expose au Salon du Sud-Est dont il est élu président en 1953. Il est nommé professeur de peinture à l’Ecole des Beaux-Arts en 1939.

Jusqu’à sa mort en 1968, d'autres expositions ont lieu à l’étranger (Suisse, Hollande, Italie, Luxembourg, Suède, Allemagne…).

 

Ses oeuvres sont acquises par les musées de Lyon, du Luxembourg. Il a réalisé de nombreuses décorations murales (Pavillon lyonnais de l'exposition universelle de Paris en 1937, faculté des lettres de Lyon, école de Grigny)

 

 La sensibilité du peintre et son sens de l’observation en font un artiste rigoureux et honnête, qui s’attache à produire une peinture équilibrée, harmonieuse. Ses paysages, ses portraits et ses natures mortes obéissent aux lois d'un classicisme moderne : les personnages et les arbres sont des éléments bien placés pour lier les différents plans de ses compositions.

Ses couleurs tempérées s’éclaircissent au fil des années ; il tend à simplifier les motifs jusqu’à l’abstraction.

 

Son oeuvre graphique demeure inconnue. Nous n'avons rencontré qu'une gravure en  taille d'épargne, qui doit être mise en relation avec une huile sur toile Femmes aux cruches en Espagne, (116x89), passée en salle des ventes (De Baeque, 16 novembre 2013).

 

 Sources bibliog :

Catalogue Exposition Antoine Chartres, Maison Ravier, 2012.

A. Vollerin, Antoine Chartres - La Rage de peindre, Mémoire des arts, 2006.