Emile-Joseph Bégule, 1880-1972

Emile-Josephe Bégule est le fils du maître-verrier bien connu Lucien Bégule, originaire de Lyon, créateur entre autres de vitraux pour la crypte de la cathédrale Saint-Jean, pour l'église d'Ars et bien d'autres.

Emile Bégule aurait suivi les cours de Lucien Simon, Luc Olivier Merson et René Ménard, aux Beaux-Arts de Paris.

Marié à Lyon en 1911, il a pratiqué la peinture, la gravure et dessiné des vitraux dans l’atelier paternel, installé Montée de Choulans à Lyon, qu’il n’a pas repris quand son père a cessé son activité. Mais il a continué à dessiner des cartons pour le verrier grenoblois, Louis Balmet, avec lequel il a signé notamment les vitraux de l’église Saint André de la Guillotière (entre 32 et 40) ou certaines verrières de Saint Pothin à Lyon.

Il participe au salon des artistes français dès 1911, mène une vie de peintre et de dessinateur de vitraux à Lyon.

Il y expose régulièrement au Salon d’automne dans les années 20 et 30, voire même jusque dans les années 50.

 

 

Son oeuvre graphique est totalement méconnu.

On a trouvé trace écrite des estampes suivantes, mais nous n’en avons rencontré que deux.

- Eaux-fortes : 

Le chemin côtier.

L’église bretonne à Dirinon.

Soir d'Italie.

Sur la Bresse.

 

- Bois, notamment des bois en couleurs,  à partir de 1921 : 

Marine par temps gris, 1936.

En mer

La voile

 

Sources :

Bénézit

Philippe Le Stum, Impressions bretonnes, la gravure sur bois en Bretagne, 1850-1950,  Editions Palantines, 2005

Thierry Wagner, Martine Villelongue, Lucien Bégule, maître-verrier lyonnais, Éditions La Taillanderie,‎ 2005